Retour à l'ère Meiji

Ce week end, je suis allée faire un tour du coté d'Inuyama, pour visiter le Meiji-mura ( le village Meiji). C'est un musée de l'architecture à ciel ouvert dans un cadre naturel magnifique. La visite de bonnes copines est l'occasion parfaite d'aller se promener dans la chaleur moite de l'été japonais.

#TrioD'andouilles

#TrioD'andouilles

Ere d'Edo, ère Meiji. Quézaco ?

   Sans vous faire de leçon d'histoire soporifiquement narcotique au risque de perdre votre attention à la fin de cette phrase, sachez que le début de l'ère Meiji correspond à l'an 1868. Avant l'arrivée d'un certain Comandant Peri (un américain d'un émagogie à toute épreuve, si résolu à entamer le commerce avec le Japon qu'il menance le pays avec ses canons), l'Empire du Soleil Levant, après de nombreux démélés historiques avec le christianisme notamment, est plutôt reluctant à l'idée de laisser l'étranger entrer sur ses terres.
Le commencement du commerce internationnal moderne, engendre alors d'énormes changements dans la société japonaise, dans le fond comme dans la forme. (Le film "Le dernier samourai" illustre assez bien l'idée je trouve). (pour les passionnés d'histoire, la page wikipédia s'y référant est très intéressante)
L'architecture des batiments officiels construit à cette période est donc particulièrement originale, mélangeant habilement les normes occidentales avec le style de vie japonais.
 

Garre au Namazu et ses tremblements de terres

Il me faut aussi vous expliquer dans ce prélude, que les normes anti-sismiques étant très strictes au Japon, lorsqu'un batiment est trop vieux, il est simplement détruit pour des raisons de sécurité. Rien à voir avec nos belles pierres de tailles moyennâgeuses. C'est donc pour cela que les villes de l'archipel comptent très peu de batiment anciens. Même les temples sont reconstruits régulièrement suivant un cycle d'une dizaine d'année. Lorsque vous louez un apartement ou achetez une maison par exmple, l'année de construction figure toujours sur l'offre, et une construction de plus de 40 ans est consiédéré comme déjà passablement insalubre (et probablement infestée de cafards).
 
Ceci étant dit...
Retour à l'ère Meiji

Le meiji-mura de Inuyama

Le musée architectural de Meiji, situé dans la petite ville de Inuyama, au nord de Nagoya, est né afin de garder une trace des batiments d'époque où des grandes choses ont eu lieu. Ainsi toutes ces pièces d'histoire grandeur nature ont été déplacé pierres par pierres pour être conservés dans un cadre naturel magnifique.

C'est le cas par exemple de l'hôtel impérial, construit à Tokyo en 1923 et déplacé entre 1967-1985, donc l'architecte n'est autre que Franck Lloyd Wright, reconnu comme l'un des plus grands architectes américains de l'histoire. Pour être tout-à-fait honnête avec vous, je n'avait pas la moindre idée de l'existance de cet artisant, l'architecture n'étant pas mon fort. Mais les exclamations sincères de Tomomi ont eu raison de ma curiosité. 
 
Meiji 0181
 

L'air vivifiant de la nature japonaise

C'est une belle promenade à faire par temps bleu, cependant il faut prévoir de bonnes chaussures car les batîments, loin d'être collés les uns aux autres, sont bien espacés dans un parc naturel magnifique, et il faudra débourser une petite somme pour monter dans la nevette pétaradante qui parcours les cinq kilomètres de promenade.
 
Sortir de la ville pour profiter de l'espace et de la verdure du parc est un réel délice.
 
 
Meiji 0184
            Meiji 0195  Meiji 0193
Meiji 0189
 
 
Le musée est particulièrement beau au printemps et en automne, ou bien à l'occasion de festivals de musique qui ont lieu tout l'été. Pour les plus japonophones d'entre vous, le parc propose régulièrement des jeux de pistes et autres chasses au trésors, dont les affiches steampunk ou victoriennes me font de l'oeil des les couloirs du métro de nagoya. Sériseuement, je voudrais les afficher dans mon couloir !
 
 
 
Crédit : Meiji-Mura et Meitetsu
Crédit : Meiji-Mura et Meitetsu
Crédit : Meiji-Mura et Meitetsu
Crédit : Meiji-Mura et Meitetsu
Crédit : Meiji-Mura et Meitetsu

Crédit : Meiji-Mura et Meitetsu

Meiji 0200

Mon avis, cela vaut-il le coût ?

Pour être tout-à-fait honnête, ma première visite au musée en 2012 ne m'avait pas émue outre-mesure. J'avais trouvé le prix d'entrée beaucoup trop cher pour aller regarder des batîments en tout points similaires à leur homologues européens. Le plein mois d'août et sa chaleur écrasante ne m'avaient pas permis de profiter de la nature, préférant l'air conditionné des retaurants hors de prix pour mon petit budget.

Mais j'y suis retournée plusieurs fois ensuite à l'occasion d'évènements, en yukata pour payer l'entrée moins cher, et j'ai réellement aprécié la mise en scène de certain batiments. Le festival de jazz couronné d'un feu d'artifice au mois d'août est sans doute mon préféré. J'aimerais aussi beaucoup tester une ou deux chasse au trésor.

Retour à l'ère Meiji

Dans l'ensemble c'est un très bel endroit, que je conseille aux tatamisés installés dans l'archipel, aux les amoureux en quête de sortie nature-mais-pas-trop, entre amis farceurs pour profiter des mises en scènes, ou même aux photographes de cosplay, c'est un endroit vraiment agréable.

Cependant je le déconseille aux visiteurs européens de passage au Japon. Mal déservi, non traduit et architecturellement trop similaire à l'europe, il me semble une perte de temps dans un planning de voyage habituellement trés chargé, à moins de prévoir une journée complète sur la ville d'Inuyama.

Pour moi en tout cas, vivement l'été prochain, j'ai le yukata qui me démange !

Retour à l'accueil